Imprévus

Petit retour sur ces premiers mois de 2020, année (très) particulière au plan professionnel, comme vous pouvez l’imaginer.

Tous mes marchés sont annulés, au moins pour ceux organisés jusqu’à fin juillet. Je n’aurai donc pas eu le plaisir de m’installer en avril au sein de l’aître St-Maclou, à Rouen, rénovée et accueillant désormais une galerie consacrée aux arts du feu ; ni d’organiser le marché de Saint-Pierre de Manneville, avec Valérie Rogala-Blin (il aurait dû se tenir le week-end des 6 & 7 juin) ; ni de participer pour la première fois au réputé rendez-vous des potiers de Moulins-La-Marche.

Rendez-vous manqué également pour les Journées Européennes des Métiers d’Art au Kaléidoscope, chouette tiers-lieu de l’agglomération rouennaise.

Je ne donne plus de cours non plus pour le moment, compte tenu des contraintes réglementaires difficiles à appliquer dans mon petit atelier.

Mais à toute chose malheur est bon. J’ai pu mettre à profit cet arrêt pour continuer à avancer dans mes essais en vue d’un passage de la faïence au grès. Même le long confinement ne m’a pas encore permis d’aboutir. Quand je vois le temps que cela me prend en se consacrant uniquement à cela, je comprends d’autant mieux la difficulté à changer de terre. Travail de patience, avec des essais d’oxydes, d’émail, d’engobes… Des lectures… Mais j’avance… J’ai pu commander pendant le confinement un nouveau grès pour mes essais (le précédent, pas assez blanc, ne me satisfaisait pas totalement). Parfois de grosses déceptions mais quelques réussites prometteuses. Surtout persévérer !

Et pour progresser encore, à partir du mardi 2 juin, reprise d’ateliers Design et artisan d’art à la très dynamique Chambre des Métiers d’Art et de l’Artisanat de l’Eure. Ils devaient initialement se tenir sur un semestre entier et se dérouleront finalement de manière resserrée d’ici août. Du pain sur la planche, mais tellement enthousiasmant !

Au fait, si vous vous posez (légitimement) la question, économiquement, le système d’aides de l’Etat a particulièrement bien fonctionné en ce qui me concerne, et a permis de limiter la casse pour ces mois compliqués en termes de chiffre d’affaires.

Réalisation de 2017. Si je devais la nommer aujourd’hui, je l’intitulerais Covid 19 !

Des stagiaires dans mon atelier !

dav
Fleur et Christian

Une première pour moi la semaine passée :  l’accueil de stagiaires, non pas dans le cadre de mes ateliers loisirs, mais à des fins professionnelles, dans le but de s’installer par la suite :

  • Fleur, actuellement en formation au Pôle Céramique Normandie, qui faisait dans ce cadre un stage, comme j’ai pu en faire moi-même à l’époque, par exemple chez Valérie Rogala Blin ou chez Laurence André –  Atelier Polkadot – à Manigod (74).
  • Christian, en stage de mise en situation/découverte du métier de céramiste dans le cadre d’une reconversion (il a déjà de sacrées expériences dans les domaines manuels/artistiques et ça se voit !)

Tournage, travail à la plaque, décor…  Ils ont pu pratiquer toute la semaine, et nous avons longuement échangé sur les aspects techniques, au travers de démos mais aussi de conseils de lecture, mais également sur les aspects pratiques de la profession de céramiste (aménagement de l’atelier, quotidien de l’activité, conseils pratiques – statut juridique, méthode de commercialisation, fournisseurs…).

Un vrai plaisir de passer la semaine avec de futurs collègues super sympas, motivés, et prometteurs et de se dire qu’on contribue, même modestement, à leur mettre le pied à l’étrier !

Art Céramique au Manoir

ACAM

Ce week-end (2 & 3 juin), rendez-vous au Manoir de Villers à St-Pierre-de-Manneville (76), à quelques kilomètres de Rouen, pour Art Céramique au Manoir. 27 potiers à découvrir, un café céramique, des démonstrations de tournage, un atelier modelage enfants… et le magnifique Parc du Manoir, ouvert gratuitement au public.

J’ai le grand plaisir d’avoir co-organisé cet événement pour la première fois cette année (j’exposais l’an passé et animais l’atelier enfants les 2 années précédentes) . Riche expérience, assez fatigante je l’avoue, car il faut en parallèle maintenir son activité habituelle. Démarches auprès des médias, réseaux sociaux, installation de panneaux, distribution de flyers, courses, rencontre avec les institutionnels, organisation générale…

cafécéramique

J’ai eu la chance de le faire aux côtés de Valérie Rogala-Blin qui l’organise depuis le début (c’est la 5ème édition), et d’apprendre beaucoup à son contact, dans la bonne humeur ! Heureusement, nous avions quelques gentils bénévoles à nos côtés pour nous aider dans certains préparatifs et surtout, plusieurs seront là pour nous aider le(s) jour(s) J !

 

Avec en prime un chouette article du Courrier Cauchois ! Hâte de vous y retrouver !

Courrier Cauchois

FacebookInstagram